Un autre soutien de poids pour Maurice Kamto à l’international

0
124
Valsero et Maurice Kamto

Cette fois c’est la branche française de l’association du Droit international qui monte au créneau.

Dans une déclaration publiée le 16 février, le conseil d’Administration de la branche française de l’association du Droit international dit avoir « appris avec consternation l’arrestation du professeur Maurice Kamo, membre de plusieurs sociétés savantes internationales depuis de nombreuses années »

« Nous n’entendons pas nous ingérer dans les affaires intérieurs de la République du Cameroun, mais nous souhaitons attirer l’attention sur les principes fondamentaux du droit international…Nous appelons solennellement à respecter les principes qui figurent dans la charte africaine des droit de l’homme et des peuples et dans le pacte international relatif aux droits civils et politiques, l’une et l’autre ratifiés par le Cameroun », indique la déclaration.

Rendu à ce jour, rappelons le, l’arrestation de ce professeur très respecté de droit international, ancien président et rapporteur spécial de la Commission du droit international des Nations Unies, inculpé d’infractions telles que « insurrection, hostilité contre la patrie » préoccupe plusieurs autres organisations et autres groupes internationaux.

Libération « immédiate » par la Commission du droit international, Amnesty International, l’Institut de droit international, le curatorium de l’Académie de droit international de La Haye, Réseau Des Défenseurs Des Droits Humains en Afrique Centrale (redhac), le Barreau de Paris…

Lire la déclaration de la branche française de l’association du Droit international

52396338_770846053291833_5117355822678016000_n.jpg
Facebook Comments