Cameroun: le coup de gueule de Calixthe Beyala après la sortie de Tibor Nagy

0
341

Au secrétaire d’Etat américain qui devrait venir inciter le Cameroun à être « plus sérieux » dans la gestion de ses crises, Calixthe Beyala répond que les Etats-Unis d’Amérique ne sont pas « un exemple pour le reste du monde ».

« Un petit malin qui fait son malin », l’écrivaine camerounaise Calixthe Beyala marque le coup en qualifiant ainsi le secrétaire d’Etat américain aux affaires africaines Tibor Nagy. C’est que ce dernier, expliquant les raisons de sa venue au Cameroun le 17 mars, a critiqué les mesures « symboliques » mises en œuvre par le gouvernement pour désamorcer les différentes crises dans le pays.

« Le gouvernement camerounais assure qu’il [Maurice Kamto] a été arrêté et emprisonné pour des raisons légitimes. Moi, je pense vraiment qu’il serait très sage de le libérer. Parce que, que ce soit vrai ou faux, il est perçu comme ayant été incarcéré pour ses activités politiques », avait déclaré Tibor Nagy sur Radio France internationale lundi, à l’entame de sa tournée africaine.

Ce à quoi Calixthe Beyala répond : « Le Cameroun n’est pas une sous préfecture des Usa et n’a  aucun ordre à recevoir de ce pays d’esclavagiste. Comme si ce pays où 70 % de jeunes noirs sont en prison, où chaque année des milliers d’enfants noirs sont tués par des policiers est un exemple pour le reste du monde ! Qu’il dégage ! Quiconque commet un acte délictueux au Cameroun se doit de répondre devant la justice Camerounaise, point ! »

La sortie de Tibor Nagy n’est pas la  première brouille entre le gouvernement camerounais et les Etats-Unis.

Facebook Comments