Cameroun: Le gouvernement ordonne la libération des patients indigents séquestrés dans les hôpitaux publics

0
148
Manaouda Malachie, le ministre de la Santé publique.

Les responsables des formations sanitaires publiques ont désormais interdiction de séquestrer des patients indigents pour insolvabilité. L’Etat s’engage à supporter les coûts y relatifs.

C’est un coup de pied dans la fourmilière! Le ministre de la santé publique proscrit, sous les instructions de la Présidence de la République, la séquestration des malades qui sont dans l’incapacité de payer leurs factures d’hospitalisation. En effet, lors de ses récentes visites dans des hôpitaux sur l’ensemble du territoire national, le Minsanté a fait le triste constat des malades qui sont pris en otages dans des formations sanitaires pour non paiement de leurs factures. Malachie Manaouda somme par conséquent les responsables des structures hospitalières publiques de libérer tous ces patients indigents, « et de me rendre compte instamment de vos diligences et des coûts y relatifs », instruit le Ministre Manaouda.

Il faut noter que cette décision ministérielle intervient après plusieurs dénonciations de camerounais et d’activistes sur la toile de ce types d’actes en pleine évolution dans nos hôpitaux. Pour le Dr Manaounda ministre de la santé, l’hôpital doit retrouver son cadre humanitaire dans le soucis de justice sociale et équitable pour tous les camerounais. Il a d’ailleurs ordonné la libération de tous ceux et celles qui sont actuellement en détention dans les Hôpitaux. Lire ci-dessous la note ministérielle.

Facebook Comments