Cameroun : le sous-secrétaire d’État américain attendu à Yaoundé

0
69
Le sous-secrétaire d'Etat américain va s'entretenir avec les officiels Camerounais sur la crise anglophone, les échanges commerciaux, la pais et la sécurité.

Tibor Nagy, chargé des Affaires africaines, va s’entretenir avec les autorités camerounaises sur les échanges commerciaux, la paix et la sécurité ; et sur la crise anglophone.

« Monsieur Afrique » du département d’État – la diplomatie américaine –  se rendra prochainement au Cameroun. Cette visite rentre dans le cadre d’une tournée africaine qui amènera le haut responsable américain au Rwanda, en République démocratique du Congo, en Ouganda et au Cameroun.

Cette tournée est prévue du 4 au 22 mars. Le diplomate se rendra également en France.

Selon la diplomatie américaine, Tibor Nagy va discuter échanges commerciaux, paix et sécurité, et crise anglophoneavec les autorités de Yaoundé.

Le sous-secrétaire d’État américain chargé des Affaires africaines n’est pas un inconnu des dossiers qui lient son pays au Cameroun. En octobre 2018, Tibor Nagy s’inquiétait déjà de la détérioration de la situation sécuritaire dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

Sur la crise anglophone, le haut responsable pensait qu’elle« s’accentue de jour en jour ». « Si aucune solution n’est trouvée rapidement, nous craignons une radicalisation dans les zones anglophones qui pourrait accroître le soutien dont bénéficient les extrémistes », s’alarmait alors noté.

Cette visite intervient dans un contexte de frictions entre le Cameroun et les États-Unis. En effet, le 6 février 2019, des officiels Américains annonçaient que les États-Unis ont décidé de réduire leur aide militaire au Cameroun. Ils expliquent cette décision par le fait que l’armée camerounaise s’est rendue coupable d’exactions contre les civils dans la crise anglophone.

Une décision qui a suscité la réaction du gouvernement camerounais. Celui-ci s’est défendu de toutes violations des droits de l’Homme et a tenté de dédramatiser la décision américaine.

Facebook Comments