Voiries urbaines: transfert de compétences aux communes

0
105

Le ministre de l’Habitat et du développement urbain, Célestine Ketcha Courtès, a précisé les contours de l’initiative ce 4 mars 2019 au Palais de congrès de Yaoundé.

Le transfert de la gestion des voiries aux communes traduit l’esprit du dialogue entre les magistrats municipaux et le ministre de l’Habitat. « Maintenant qu’on se met ensemble, le gouvernement d’un côté. Et puis les collectivités territoriales décentralisées de l’autre, c’est pour que tous les projets dont nous sommes bénéficiaires puissent être menés à bien » se réjouit Dieudonné Daïzal, maire de la commune d’Atock. Pour le ministre de l’Habitat, Célestine Ketcha Courtès, cette compétence transférée aux maires, permet de limiter « l’occupation anarchique des terres ». De construire des villes durables qui séduisent des investisseurs.

Projets concernés

Une vingtaine de communes dans différentes régions bénéficient déjà de plus de 3 milliards 380 millions de Fcfa pour l’entretien des voiries en terre. Il s’agit du budget d’investissement public du ministère de l’Habitat.  Et, du Fonds routier 2019 en vue de l’entretien des voiries revêtues. D’autres projets concernent l’éclairage public, l’aménagement des carrefours et places urbaines. Ainsi, 12 villes bénéficient des montants compris entre 31 et 80 millions de F. Soit un total de 642 millions de Fcfa. Dans cette optique, le ministère de l’Habitat a mis à la disposition des communes, le plan d’occupation des sols.

  • Par Dieudonné Zra
Facebook Comments