CAN 2021 au Cameroun: les travaux des infrastructures terminés dans les délais

0
627
TCL TV

Déjouant les pronostics les plus pessimistes, et sans doute à la surprise des esprits les plus chagrins, le Cameroun a remporté une victoire décisive en terme de crédibilité. La capacité du pays a organisé un événement sportif en parvenant à tenir des délais serrés.

Si chacun s’accorde pour dire que cet exploit est un succès pour tout le peuple camerounais, tout le monde constate la réussite personnelle que cela constitue pour le président camerounais Paul Biya.

Lors de l’attribution de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2019 au Cameroun en 2014, la Confédération Africaine de Football (CAF) avait initialement indiqué que la compétition se déroulerait entre 16 nations. Pourtant, avec l’arrivée d’un nouveau président de la CAF, le Malgache M. Ahmad Ahmad, en 2017 un symposium se déroulant à Rabat fait passer le nombre d’équipes participantes à 24, induisant une augmentation de la charge de travail pour le Cameroun.

Si entre-temps la CAN 2019 a été attribuée à l’Egypte, les autorités camerounaises et les prestataires ont néanmoins pu maintenir les délais de livraison des infrastructures sportives, routières, touristiques, sanitaires, et de communication.

Des routes, des hôpitaux, des hôtels et des moyens de communication.
Impossible d’accueillir un tel évènement sans entourer les complexes sportifs et les stades de tout un ensemble d’infrastructures indispensables au bon déroulement de l’évènement. L’un des défis était donc de mettre en place ces installations dans les délais impartis.

Il y a donc une grande satisfaction à voir la quasi-totalité des routes prêtes pour 2019 dans les dates de livraison proches de celles qui avaient été prévues.

On a ainsi vu des routes être rénovées et d’autres se créées de toutes pièces en un temps-record afin de desservir les stades et les connecter aux différentes zones des villes dont ils dépendent, dont les hôtels qui ont également été l’objet de toutes les attentions afin de les rénover ou d’en construire de nouveaux.

Autre point central dans le bon déroulement de la CAN, la mise en place des technologies permettant de diffuser dans le monde entier les matchs qui opposeront les différentes nations d’Afrique engagés. Encore une fois, le Cameroun est prêt pour cet autre défi technologique et avait entrepris de mettre à niveau les moyens de communication du pays afin que les télévisions du monde entier puissent recevoir la diffusion des matchs en haute qualité.

Les dernières finitions sur les complexes omnisports et les stades
Bien évidemment, le cœur des infrastructures de la CAN 2021 est composé des différents stades qui seront les réceptacles des différents matchs. Le succès est également au rendez-vous pour les différents acteurs, qu’ils soient gouvernementaux et du secteur du bâtiment, car dans ce domaine, les délais ont également été respectés, validant ainsi toute la méthodologie mise en place par les autorités camerounaises.

L’immense majorité des structures sportives sont d’ores et déjà en place, et les dernières finitions sur quelques stades seront achevés d’ici quelques semaines.

Le travail acharné des Camerounais et l’organisation mise en place afin de tenir les délais auront donc permis au pays de livrer les stades avant la mi-2019.

Le Cameroun se tient donc prêt à accueillir la CAN 2021.

Facebook Comments