Conférence Épiscopale: Mgr Abraham Boualo Kome nouveau président

0
242
TCL TV

Pour une durée de trois ans renouvelable, l’évêque de Bafang et administrateur apostolique de Bafia remplace Mgr Samuel Kleda. Il sera accompagné dans ses nouvelles fonctions par son vice-président, Mgr Andrew Nkea Fuanya, évêque de Mamfé.

«Mgr Abraham, vous pouvez prendre la chaise du président et pour votre travail. Je vous remets ces statuts de la Conférence épiscopale et un autre document pour l’organisation de l’administration des biens temporaires de la conférence.» C’est par ces mots que l’archevêque de Douala, Mgr Samuel Kleda, désormais ancien président, a installé le nouveau président de la Cenc, Mgr Abraham Boualo Kome, évêque de Bafang, dans ses nouvelles fonctions. Et Mgr Andrew Nkea Fuanya, évêque de Mamfé occupe désormais le poste de vice-président. Il substitue à ce poste Mgr Goerges Kouo, évêque de Kumbo. Cette passation de service a eu lieu samedi, 04 mai 2019 au siège de l’épiscopat du Cameroun à Mvolyé, dans le cadre de la cérémonie de clôture de la 44e assemblée plénière des évêques.

Placé sous le signe de la communion fraternelle. Ces travaux qui ont débuté le 28 avril dernier, après l’audition du rapport des quatorze commissions a permis aux évêques de donner des orientations en lien avec leurs objectifs spécifiques dans la mission de l’Eglise. A cette élection à la présidence, se greffent les orientations portent sur les violences, crimes, la misère, la crise sociopolitique dans les régions du Nord-ouest et Sud-ouest, le renouvellement des mandats des membres du conseil permanent. Au sujet de la crise sociopolitique, les évêques du Cameroun adressent à tous, une fois de plus un appel lancinant en vue d’une solution pacifique, efficace et durable.

Paix au Cameroun

Face à la misère ambiante, Mgr Samuel Kleda a appelé à œuvrer en faveur de la paix au Cameroun. Le mandat des Cinq membres du conseil permanent issus des provinces ecclésiastiques de Bamenda, Bertoua, Douala, Garoua et Yaoundé a été renouvelé. Ils ont aussi procédé à la nomination des responsables et chefs services au sein de la Cenc. En l’occurrence, la coordination nationale à la Cellule d’appui technique de l’Acadir, celle du Service national de justice et paix, de l’Organisation catholique pour la santé au Cameroun. En outre, les évêques ont publié une lettre pastorale sur la franc-maçonnerie, les rose-croix et la sorcellerie. Pour les évêques, «on ne peut être à la fois, chrétien et franc-maçon, chrétien et rosicrucien, chrétien et sorcier. La franc-maçonnerie, les rose-croix et la sorcellerie sont incompatibles avec la foi chrétienne.»

Le choix du nouveau président ne s’est fait pas de manière hasardeuse. Selon ses pairs, son courage, sa détermination, sa maîtrise de certains dossiers l’ ont propulsé vers le trône. «Il n’a été choisi au hasard car il maîtrise un certain nombre de nos dossiers de la Conférence épiscopale. En tant que président de la commission justice et paix, il a été très proche dans le suivi de certains évènements et accorde un grand intérêt à la vie de notre institution», a confié Mgr Samuel Kleda. A titre d’illustration l’archevêque de Douala raconte: «J’ai eu à admirer son courage et sa détermination dans tout ce qu’il entreprend. Pour illustrer cela en juin dernier je lui ai téléphoné si on pouvait se rendre au Nigeria, pour visiter nos frères refugiés.il n’a pas hésité et nous nous sommes mis en route. Entre Kumba et Mamfé, des jeunes gens nous ont arrêtés et des jeunes gens ont pointé du fusil sur nous.» Tout en insistant qu’il est convaincu, qu’il poursuivra avec succès «la construction de l’esprit de communion fraternelle entre nous, l’autonomie de la vie matérielle, d’association et tout ce qui est nécessaire pour notre Eglise pour évangéliser. Pour exercer la mission qui lui est confiée, tous disent lui apporter leur aide nécessaire pour l’exercice de cette mission en fin de participer. «J’essayerai moi aussi avec la grâce de Dieu et en communion avec tous mes frères évêques d’être collaborateur et serviteur de la vérité dans l’Eglise et dans la société», s’est projeté le nouveau président tout en déclarant clos les travaux de cette assemblée plénière.

Facebook Comments