Financement de la Dette: L’Etat veut éviter le risque d’insolvabilité au 2nd trimestre

0
155

Le trésor public pourrait être obligé de procéder à un refinancement de la dette dans un contexte marqué par d’importantes instances de paiements avec un stock des restes à payer d’une valeur de 369 milliards de FCFA.

Le Trésor public camerounais est préoccupé par un «risque de refinancement» dans le cadre du remboursement des titres publics au deuxième trimestre 2019. Le «refinancement» est le fait de contracter de nouveaux emprunts pour rembourser ses dettes actuelles. Pour honorer ses remboursements au mois d’août prochain, le ministère des Finances pense qu’il vaut mieux constituer un tampon de liquidité. Cependant, l’institution admet que cette option est difficile. En effet, le contexte est marqué par d’importantes instances de paiements avec un stock des restes à payer d’une valeur de 369 milliards de FCFA.

L’autre option, selon le ministère des Finances, est de lisser le profil d’amortissement des titres pour le mois d’août 2019 par des émissions de titres de maturités un peu plus longues; de manière à constituer une réserve de remboursement ou racheter la ligne de Bons du trésor assimilables (BTA) concernée et projeter les remboursements des nouveaux emprunts sur des échéances distinctes. La dernière solution que propose le ministère des Finances est d’éviter d’émettre des nouveaux titres qui arriveront à échéance au mois d’août 2019. C’est-à-dire de ne pas émettre des BTA de maturité de 13 semaines au mois de mai 2019.

En présentant le bilan de sa mobilisation financière sur le marché monétaire au premier trimestre 2019, le gouvernement du Cameroun, à travers le ministère des Finances, se réjouit d’avoir une signature crédible. «Le Cameroun n’affiche aucun défaut de paiement ni d’arriérés de paiements sur les titres publics, les engagements et les échéances sont rigoureusement respectés depuis 2011», se félicite le ministère des Finances. Cette institution indique qu’au cours du 1er trimestre 2019, par exemple, le trésor public camerounais a honoré toutes ses échéances de remboursement sur le marché des titres publics soit un montant total de 77 milliards de FCFA. C’est une augmentation de 33,77 milliards de FCFA par rapport au premier trimestre 2018, période au cours de laquelle, ce remboursement s’est situé à 44 milliards de FCFA.

Au second trimestre 2019, le ministère des Finances annonce que le trésor public camerounais doit faire face à des débits d’office pour un montant de 137,69 milliards de FCFA. Ceux-ci sont constitués des remboursements de 5 Bons du trésor assimilables (BTA) pour un montant de 50 milliards de FCFA, des provisions à constituer pour le remboursement des annuités de trois emprunts obligataires et de l’eurobond en cours. Soit une provision mensuelle de 13,23 milliards de FCFA.

Facebook Comments