BEPC 2019: Le Mfoundi est prêt

0
179
TCL TV

Après huit mois de cours et tests, les élèves des classes de 3e ainsi que de nombreux candidats libres, affrontent cet examen certificat du 04 au 06 juin 2019.

Dr. Sidonie Thérèse Ndemba, délégué départemental des Enseignements secondaires du Mfoundi.

Les préparatifs vont bon train pour une organisation sans faille des examens du Brevet d’étude du premier cycle (Bepc) dans le département du Mfoundi. A en croire le délégué départemental des Enseignements secondaires, Dr. Sidonie Thérèse Ndemba. «Tout est fin prêt pour que les candidats à l’assaut du Bepc composent dans de très bonnes conditions pendant quatre jours», affirme-t-elle. Au centre du lycée général Leclerc, toutes les dispositions d’ordre pratique ont été prises pour un bon déroulement de cet examen. Dans l’enceinte de l’établissement scolaire que dirige Elisabeth Ntonga, l’heure est à l’entretien des abords immédiats des salles de composition et même de la cour du lycée pour permettre aux candidats de composer dans un environnement sain.

Aussi a-t-elle signifié que le matériel lourd est déjà convoyé dans son centre d’examen et ne reste que celui sensible qui sera convoyé la veille de l’examen pour des raisons de sécurité. Elle invite les candidats à prendre des aliments sains pour éviter des ennuis de santé le jour de l’examen, à dormir tôt et à faire des révisions modérées. Dans la même veine, elle a convié les parents à surveiller les enfants dans leurs alimentations, en leur créant une atmosphère détendue à la maison pour les préparer à affronter psychologiquement les différentes épreuves. Elle exhorte les candidats à dormir sous la moustiquaire imprégnée afin d’éviter d’être malade au dernier jour.

Travaux dirigés Vu que les programmes n’ont pas été perturbés, Elisabeth Ntonga, invite les candidats et leurs enseignants à continuer les séances de travaux dirigés. Elle n’a pas manqué d’exhorter les surveillants de salles en mission à plus de professionnalisme et de rigueur tout au long de la durée de l’examen car précise-t-elle, leurs rôles est de dissuader les candidats pour éviter des cas de fraudes et de tricheries. «Les enseignants ont tout fait pour finir les programmes, les élèves sont en train de faire des remédiations et je crois que ce vendredi les candidats seront libérés, afin qu’ils se reposent pour mieux affronter les épreuves mardi», a-t-elle précisé. Elle exhorte les candidats de son centre d’examen à ne pas paniquer, à avoir la tête froide et qu’ils lisent bien les épreuves le jour de l’examen avant de les aborder.

«C’est le moment de se relaxer, de lire de façon modérée et surtout d’éviter de veiller et de prendre du café comme on le constate souvent chez certains candidats », a conseillé Elisabeth Ntonga, chef du centre d’examen du lycée général Leclerc. Elle a invité les parents à prendre soin des enfants pour éviter qu’ils tombent dans le stress. Passer son brevet peut être stressant pour un adolescent. Les parents doivent être compréhensifs, mais ne pas encourager ce stress, au risque de voir leur enfant se noyer dedans, en spectateurs impuissants. «Je conseille aux parents d’accompagner psychologiquement leur enfant, avant, pendant et après les examens, jusqu’à la proclamation des résultats le 02 juillet prochain», a-t-elle souligné.

Facebook Comments