Financements des projets PTS-Jeunes : Mounouna Foutsou accélère

0
243
TCL TV

Un atelier à l’attention des principaux encadreurs de jeunes, s’est ouvert ce 11 juin au Cmpj de Référence de Yaoundé-Madagascar avec pour objectif d’accélérer le processus de financements des projets des jeunes.

A ce jour, « plus de 780 000 jeunes sont inscrits à l’Observatoire National de la Jeunesse et près de 32 000 projets de jeunes ont été reçus dans les 10 régions du pays ». C’est ce qui ressort du mot introductif prononcé par le Ministre de la Jeunesse et de l’Education Civique à l’occasion de l’ouverture de l’atelier portant sur l’accélération des financements des projets des jeunes bénéficiaires du PTS-Jeunes.

  C’est dans la salle des cérémonies du Centre Multifonctionnel de Promotions des Jeunes de référence de Yaoundé que les experts ont entretenu les 170 participants ce 11 juin 2019, premier jour de l’atelier, sous le regard attentif du Ministre Mounouna Foutsou et ses plus proches collaborateurs. Pendant près d’une heure et trente minutes, ces participants avaient le regard rivé vers le vidéo projecteur, ils écoutaient attentivement et prenaient des notes. Une attitude studieuse que ces conseillers en insertion, responsables des programmes et projets gouvernementaux, partenaires dans la mise en œuvre du Plan Triennal Spécial-Jeunes devront adopter les trois prochains jours.

Un atelier pour renforcer le dispositif déjà mis en place
Les objectifs spécifiques de cet atelier sont entre autres, l’arrimage des plans d’installation des jeunes aux priorités nationales, régionales, locales ; Également la définition des conditions optimales de financement et d’accompagnement des jeunes bénéficiaires du PTS-Jeunes. « Il est surtout question pour nous encadreurs de jeunes, d’établir à l’issue des trois jours d’atelier, des outils d’orientation et d’accompagnement des jeunes et trouver de réelles solutions pour mieux orienter les jeunes tout en, j’insiste là-dessus, respectant les priorités économiques nationales, régionales et locales » a déclaré le Ministre en Charge de la Jeunesse et de l’Education Civique. 

Après le lancement du Plan Triennal Spécial-Jeunes le 11 janvier 2017, le Ministère de la Jeunesse et ses partenaires ont engagé une série d’activités parmi lesquelles des concertations stratégiques, des ateliers d’opérationnalisation, l’enrôlement des jeunes sur l’ensemble du territoire national ainsi qu’auprès de la diaspora, l’opérationnalisation de la carte jeune biométrique, le réarmement moral et civique etc. Des activités qui ont portés leurs fruits car ce sont 32 000 projets qui ont déjà été reçus. 
Dans le but de renforcer davantage le dispositif, André-Marie Afouba, expert du Minjec et modérateur de la séance a indiqué qu’à l’issue des échanges, travaux en groupe et présentations en plénière, les 170 participants devront « établir une cartographie des filières d’insertion des jeunes, monter un modèle type de plan d’installation des jeunes par arrondissement réfléchir à un plan d’affaire type par domaine et surtout, travailler avec les administrations partenaires pour avoir les éléments techniques qui vont permettre de compéter les plans existants ».

A l’issue des trois jours de formation, il est attendu la validation des plans d’affaires types par filières, des recommandations et la planification des prochaines échéances dans le cadre du Plan Triennal Spécial-Jeunes.

Facebook Comments