Gospel – Le FESCEPCO pour la Paix et la Réconciliation

0
151
La chorale Les Jesus Soldiers de Yaoundé Ville sacrée - (c) Actu-plus
TCL TV

Les deux valeurs ont été au centre des activités de la 29ème édition du Festival National des chorales de l’Eglise Presbytérienne Camerounaise Orthodoxe dans la ville d’Ambam

Il n’y a pas de doute, le Cameroun et l’église du Christ font face à des menaces multiformes sur plusieurs fronts. Fort de cette triste réalité, à côté de l’autorité politique qui cherche tant bien que mal à revêtir notre pays de ses paisible et pacifique renommées d’antan, le clergé quant à lui scrute le ciel avec les mains et les yeux levés vers l’Eternel. C’est ce que vient de démontrer l’Eglise Presbytérienne Camerounaise Orthodoxe (EPCO) dont le Festival National des Chorales(FESCEPCO)s’est tenu à Ambam, dans le Département de la vallée du Ntem, Région du Sud, du 11 au 14 juillet 2019. Sous le haut patronage du Gouverneur de la Région, représenté personnellement par le Préfet de la Vallée du Ntem à la cérémonie d’ouverture, le festival a réuni 22 chorales issues des différents presbytères de l’EPCO. Concert de musique, carnaval, colloque, expositions, chants, concours de danse, match de gala, plusieurs activités ont rythmé le séjour des festivaliers au village du festival implanté au campus de l’école publique d’Ambam Centre, sous le thème de « Paix et Réconciliation », un thème dont le Président reconduit du FESCEPCO, le Diacre Bertrand EBA, a d’ailleurs souligné l’opportunité. « Dieu a inspiré les membres de l’Assemblée Générale qui, comme chaque année, ont donné ce thème. Connaissant d’où sort notre l’église et les différents problèmes que connait notre pays, ce thème vient à point nommée », a-t-il confié. Après quatre jours d’intenses activités et de compétition, des prix ont été décernés aux plus méritants. On retient pour ce qui est des meilleures chorales de l’EPCO cette année qu’en décrochant le deuxième prix, les Séraphins de Yaoundé Ville ont perdu la première place du podium au profit de leur chorale sœur de la paroisse de Yaoundé Ville La Grace, les « Jesus Soldiers ». Le troisième prix quant à lui a été attribué aux Messagers de Yaoundé Philadelphie. « On est content. Nous avons beaucoup travaillé et notre travail a de bons fruits. Maintenant le plus dur c’est de maintenir au sommet. Pour le moment nous disons que c’est à Dieu la gloire »,s’exprime Essama Michèle Arsène, Président des Jesus Soldiers de Yaoundé Ville. Dans les Séraphins, quoique détrôné, on reste fair-play. « C’est le travail qui paie. La chorale qui a gagné est une chorale sœur. Leur victoire est également la nôtre. Elle a beaucoup travaillé cette année et je pense qu’elle mérite ce prix », reconnait Nyllys ZUE, Chef Chorégraphie des Séraphins de Yaoundé. Comme quoi, c’estsur une note de satisfaction que le rideau de la 29ème édition du FESCEPCO est tombé à Ambam, avec rendez-vous à Yaoundé dans un an.

Facebook Comments