Année Scolaire 2019-2020: Listes des manuels et prix stables

0
378
TCL TV

Un arrêté conjointement signé par la ministre des Enseignements secondaires et celui de l’Education de base, sur proposition du Conseil national d’agrément du livre scolaire, maintient livre de l’année écoulée.

Le triumvirat en charge du manuel scolaire: J.P. Komon, le président; Rosalyn Mutia, la vice-présidente; Marcellin Vounda Etoa, le secrétaire permanent, ont devisé avec les hommes des médias dans la salle d’acte de leur siège social. Le mainstream de la rencontre portait sur la liste officielle des manuels scolaires pour l’année scolaire 2019-2020 et les différents prix en vigueur en librairie. La leçon principale qui se dégage est le statu quo au niveau des manuels tant du primaire qu’au secondaire selon les listes arrêtées par les différents ministères en charge des enseignements. Dans ce sens, le ministre de l’Education de base a publié les listes, le 26 mai alors que, le 17 juillet 2019, c’était au tour du ministre des Enseignements secondaires, de rendre public le document y relatif.

«Aucun manuel, ni aucun prix de manuel de cycles primaires et maternel ne change. Le coût du cartable pour ce qui concerne l’achat des manuels scolaires demeure donc le même», a déclaré le président du Cnamsmd. Tout autant qu’au niveau du secondaire général, «aucun manuel ni aucun prix ne changent pour la 6ème en terminale francophone et anglophone, à l’exception des classes de seconde de l’enseignement général et la Terminale A», a-t-il poursuivi. En ce qui concerne les livres de l’enseignement technique et commercial, ils n’ont connu aucun changement mais leurs caractéristiques sont particulières. «Il s’agit majoritairement des manuels d’éditeurs étrangers, de manuels édités il y a longtemps, qui ne cadrent pas avec les besoins endogènes de formation», a révélé J.P. Komon.

Ouvrages onéreux

Dans la foulée, il a précisé que «le ministère des Enseignements secondaires a instruit l’inspection générale des enseignements et les inspecteurs coordonnateurs généraux de l’Enseignement technique industriel, des sciences et des technologies du tertiaire et de l’enseignement normal d’envisager de façon concrète, la rédaction endogène des manuels de ces ordres d’enseignement.» En classe de sixième francophone par exemple les élèves utilisent dix manuels scolaires. L’ouvrage le plus onéreux (Education à la citoyenneté) coût 4200Fcfa et le moins cher (Langues françaises) revient à 3500Fcfa. De la classe de cinquième à celle de terminale, le nombre de manuels oscille entre huit et douze au maximum, pour des coûts allant de 1600 à 8700Fcfa.

Du côté du sous-système anglophone, on oscille entre treize et dix-huit livres pour des coûts allant de 1000F à 8500Fcfa. Les cas spécifiques de la seconde et de de la terminale A. Les livres de la classe de seconde changent en raison de l’entrée en vigueur des nouveaux programmes de classe de seconde conformément à l’Arrêté du 23 août 2018. De ce fait, il y a d’abord l’entrée en vigueur de l’approche par les compétences (Apc), laquelle implique l’introduction de nouvelles matières d’enseignement. En classe de seconde de l’enseignement secondaire francophone, seuls cinq manuels sont nouveaux sur les 21 matières au programme. Il s’agit de la philosophie, de l’espagnol, de la mathématique (séries A et Ses), de l’informatique (Série A et Ses), de la physique-chimie.

En ce qui concerne la classe de terminale A, seul un manuel a été changé, celui de la langue vivante II, l’allemand en l’occurrence. A cet effet, «les Génies en Allemand» des éditions Acipec ont été remplacés par «IhrundWir» des éditions Hueber.

Facebook Comments