Cameroun – Retour au Fédéralisme: Les sécessionnistes écrivent à Donald Trump

0
111
Donald Trump dans le bureau ovale de la Maison Blanche (illustration). — Evan Vucci/AP/SIPA

Afin de se faire entendre, les partisans de la « Bristish Southern Cameroon » projettent de manifester devant le Senat Américain et la Maison blanche en vue de contester la résolution 358 du congrès Américain.

Le Congrès américain, a voté il y a quelques jours, la « House resolution Bill numéro 358 » qui consacre le retour au fédéralisme comme solution à la crise anglophone. Cela intervient seulement un mois après la visite d’une délégation des parlementaires américains, conduite par Karen Bass sur le sol Camerounais. Ce qui rejoint un peu la position largement défendue par la majeure partie de la classe modérée anglophone et quelques modérés du gouvernement de Yaoundé. Sauf que cette résolution n’a pas été appréciée par l’aile dure sécessionniste.

Ainsi, on apprend de sources concordantes que les indépendantistes anglophones qui comptaient contester cette résolution avant qu’elle ne passe devant le congrès, n’ont pu à cause des divergences entre les différents groupes. « Les indépendantistes anglophones basés aux Etats –Unis voulaient faire un sit-in devant le congrès américain pour protester contre cette résolution. Malheureusement, ils n’ont pu s’entendre à cause des divisions qu’il y a actuellement entre les différents leaders sécessionnistes. Certains secessionnistes qui ont pris de l’argent dédié à l’aide humanitaire pour acheter les armes ont été contraints de s’aligner derrière le gouvernement camerounais pour trouver la solution à la crise dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-ouest. Ceux –ci ont désormais une sale réputation au Congrès américain. Les groupes qui font encore le bras de fer avec le pouvoir de Yaoundé c’est ceux-là qui n’ont pas pris les armes », confie une source aux Etats-Unis. Maintenant que la résolution a été adoptée à l’unanimité par le congrès américain, les partisans du « British Southern Cameroon » ont saisi plusieurs institutions américaines dont, le Senat américain, le Président Donald trump et Tibor Nagy pour appeler à la modification de la résolution 358.

En clair, les indépendantistes anglophones souhaitent qu’il soit ajouté à cette résolution, « l’auto-détermination pour les autochtones du Bristh Southern Cameroon ». Cette phrase laisserait ainsi la possibilité aux anglophones de s’exprimer librement, sans avoir peur des représailles. « Si le Cameroun rentre au Fédéralisme à l’état actuel, on va poursuivre les sécessionnistes anglophones partout dansle monde. La résolution 358 du congrès américain donne cette possibilité. Quand ce texte quitte le Congrès, ça va au Senat et après, ça va au bureau de Donald Trump», indique notre informateur au sein du Congrès américain. Et une source diplomatique de préciser, « ce sont deslobbyistes de l’Etat du Cameroun qui ont envoyé cette résolution au Congrès américain avec la complicité de la Brigade anti-sardinard. Sous pression à cause de l’ingérence américaine, l’Etat du Cameroun a utilisé la ruse pour que les diplomates américains soient pour le Fédéralisme et non la sécession ».

Facebook Comments