Dispositif sécuritaire dans le Littoral: Paul Atanga Nji fait le point

0
218
TCL TV

Dans le cadre de l’évaluation du dispositif sécuritaire national prescrite par le président de la République, entamée dans la Région du Centre le 25 juillet 2019, vendredi 9 Août dernier, était l’occasion pour le Littoral d’accueillir le Ministre de l’Administration Territoriale Paul Atanga Nji. Tout en félicitant les efforts des autorités administratives et de sécurité pour le calme qui règne ici, le Minat, a réitéré à ses collaborateurs, l’urgence de relever le niveau de vigilance et de renforcer le renseignement prévisionnel, afin de pouvoir réagir efficacement à toute menace éventuelle…

Regroupant autour du Ministre de l’Administration territoriale, le Gouverneur de la Région, Samuel Dieudonné Ivaha Diboua, les 4 Préfets du Littoral ainsi que l’ensemble des autorités administratives et de sécurité, la réunion d’évaluation du dispositif sécuritaire régional tenue dans la salle de réunion des services du Gouverneur, aura marqué d’une pierre blanche le passage ici de Paul Atanga Nji. En proie à une recrudescence de la grande criminalité et de l’exercice dévoyé de certaines libertés, la dégradation du vivre harmonieux dans la région du Littoral, poumon économique du Cameroun, ne pouvait laisser indifférents les pouvoirs publics. Pour le Ministre Atanga, bien que sous contrôle, la situation sécuritaire du Littoral doit faire l’objet d’une veille permanente. A cet égard certaines activités doivent être contrôlées. « Je suis ici pour tenir cette réunion de sécurité sur les hautes instructions du président Paul Biya. Les autorités administratives ont attiré mon attention sur certaines activités dangereuses dans la région. Nous avons des actes malicieux dans des taxis municipaux où des passagers sont attaqués et privés de leurs biens. Nous avons demandé aux forces de sécurité d’examiner la question afin que tous ceux qui perpétuent ces activités dangereuses soient mis sous contrôle. Ceux qui ne veulent pas respecter les lois seront considérés comme récalcitrants et seront traités comme tels », a précisé le Minat aux différents participants.

Une attitude constante du Minat, qui n’entend point prêter le flanc à quelques dynamiques de nature menaçantes que ce soit. Rappelons que le 25 juillet dernier, Paul Atanga Nji avait fixé cap au cours d’un exercice similaire à Yaoundé. Nonobstant les différents fronts de crise, au demeurant maîtrisés et progressivement enrayés, le climat social et sécuritaire sur le plan national doit être préserver. Ainsi, afin de prévenir et éviter que les métropoles, ne se transforment en champ de prédilections d’aventuriers en quête d’une certaine légitimité, même de surface, l’heure est plus que jamais à la vigilance et à l’anticipation : « Je vous ai conviés à cette importante réunion pour évaluer la situation sécuritaire qui prévaut dans la Région du Centre. C’est une réunion qui se tient sur très hautes instructions du Chef de l’Etat Paul Biya pour anticiper sur toutes les menaces susceptibles de perturber l’ordre public pour le bon fonctionnement des institutions républicaines. La situation est globalement calme et sous contrôle dans la région du Centre. Les populations vaquent normalement à leurs occupations et la cohabitation entre les différentes composantes sociologiques du Cameroun est satisfaisante », avait déclaré Paul Atanga Nji.

Par Philippe Liam Essomba

Facebook Comments