LAURENT ESSO: Le magistrat aux résultats contrastés

0
137
TCL TV

L’actuel Garde des sceaux est né le 10 août 1942 à Douala. Après des études secondaires à Yaoundé et à Douala, il s’inscrit à l’université de Yaoundé où il obtient une licence en droit, option droit privé. Laurent Esso intègre par la suite l’Ecole nationale d’administration et de magistrature (Enam) d’où il sortira diplômé en 1969. Il est intégré dans le corps de la magistrature le 17 septembre 1969. De cette date à 1982, Laurent Esso fait le tour des juridictions de Garoua, comme juge suppléant, du Littoral, procureur de la République près les tribunaux de première et grande instance de Nkongsamba, de Yaoundé, procureur de la République près les tribunaux de première et grande instance de Yaoundé; etc.

Le 12 mai 1982, il est nommé conseiller technique au secrétariat général de la présidence cumulativement avec ses fonctions de secrétaire du Conseil Supérieur de la magistrature. Il est ministre depuis 1989. En effet, le 13 avril 1989, Laurent Esso est nommé directeur du cabinet civil avec rang de ministre. Il conserve ce poste jusqu’en 1996 date à laquelle il devient ministre de la Justice, Garde des sceaux. Il sera, par ailleurs, ministre de la Santé publique, de la Défense et ministre des Relations extérieures.

En septembre 2006, il est nommé ministre d’Etat secrétaire général à la présidence de la République. Il partira de là pour reprendre le poste de Garde des sceaux en 2011. Selon les observateurs de la vie politique, Laurent Esso est un connaisseur hors norme de l’appareil d’Etat et du personnel administratif en fonction au Cameroun. Une expertise et une expérience qui jurent avec son management actuel de l’administration judiciaire et pénitentiaire.

Facebook Comments