Téléphonie mobile: Les opérateurs se regroupent en association

0
95
Fréderic Debord (DG d’Orange Cameroun), initiateur du projet

L’objectif de cette stratégie vise à mieux défendre leurs intérêts

A l’initiative de Fréderic Debord, DG d’Orange Cameroun et Moïse Bayi, DG de Nexttel, il existe désormais l’Association des opérateurs concessionnaires de téléphonie mobile au Cameroun (AOCTM). «La création de cette association va dansle bon sens. Elle donnera davantage de passerelles d’échanges et de partage entre opérateurs télécom, régulateur et administration de tutelle », indique Fréderic Debord, président de l’AOCTM. Dans le détail, cette nouvelle organisation entend promouvoir le développement des communications électroniques et des opérateurs de téléphonie mobile au Cameroun, entreprendre toutes les actions appropriées en vue de protéger les intérêts collectifs de ses membres, y compris par le biais de procédures administratives ou judiciaires. Les statuts de l’AOCTM indiquent que l’association est ouverte à tous les opérateurs signataires d’une convention de concession de téléphonie mobile avec l’État du Cameroun et déclarés comme tels auprès de l’Agence de régulation des télécommunications (ART). Sont d’ores et déjà éligibles : Orange, Nexttel et MTN.

Même si le but n’est pas avoué, le regroupement des entreprises de téléphonie mobile au Cameroun au sein d’une seule et même association ressemble davantage à une instance syndicale pour établir un rapport de force avec d’une part, le régulateur et d’autre part, le ministère des Postes et télécommunications. L’on peut donc désormais s’attendre à une solidarité entre les opérateurs du secteur en cas de sanctions ou récriminations des acteurs étatiques en matière de téléphonie mobile.

Facebook Comments