Législatives et Municipales 2020: Emmanuel Mbiam hors-jeu dans la vallée du Ntem

0
681
Le Député RDPC Vallée du Ntem poussé hors...
TCL TV

Alors que la situation reste peu claire au sujet des listes des élections municipales dans certaines communes de la Vallée du Ntem, de nouvelles figures sont annoncées à l’Assemblée Nationale à la députation, devant parler au nom du peuple pour les cinq prochaines années

Même avec les antibrouillards, il est encore difficile de voir clair par-delà la brouille qui enveloppe encore les listes pour les municipales dans certaines communes de la vallée du Ntem. Parlons donc des choses claires. Et ce qui est clair, est que les services déconcentrés d’Elections Cameroon à 0 heure dans la nuit du 25 au 26 novembre 2019 ont mis fin au dépôt de dossiers de candidatures aux élections couplées des législatives et municipales du 09 février prochain.

Parmi les faits marquants dans la Vallée du Ntem, seule la ville frontalière de Kyé-Ossisera l’arène d’un duel à trois pour les élections municipales. La liste du RDPC y sera en compétition électorale avec celles de l’UDC d’Adamou Ndam Njoya et de l’UNDP de Bello Bouba Maïgari.

A la députation, un autre fait est marquant dans le département de la Vallée du Ntem.

Dr. Mengue Mezui Germain Durand

En effet, de nouvelles figures devraient désormais parler au nom du peuple dans cette unité administrative à la chambre basse du parlement. De nouvelles personnalités ont été investies pour candidater aux couleurs du parti des flammes ardentes pour une entrée à l’Hémicycle de Ngoa-Ekelle. En fait, assailli par les accusations pourtant sur « son absence sur le terrain » et « son inertie » entre autres, Emmanuel Mbiam aurait vu venir de loin, sa cuisante défaite aux investitures de son parti. Mais en véritable gentleman politique, le député s’est retiré de la course après avoir avalé quatre mandats consécutivement. « J’ai décidé de retirer ma candidature pour favoriser le choix d’un plus jeune ou d’une femme », a-t-il réagi dans les réseaux sociaux. Une position qu’il partage et diffuse depuis lors dans plusieurs organes de presse du pays. Et ce,sans doute pour calmer les ardeurs jubilatoires des « vallentémois » qui ont hâte de voir en poste, une nouvelle figure à l’Assemblée Nationale. « C’est un soulagement de savoir que Me MBIA n’est plus de la course. On depuis quatre mandats, on n’a jamais su là où il était enfoui. Le département doit se défaire des élus fantômes et clignotants, qui n’apparaissent que pour se targuer devant le peuple », lance Mve Emmanuel, militant RDPC, section Vallée du Ntem 1.

Finalement, c’est sur un homme de terrain et jeune, adulé par les siens, le médecin de 46 ans, MENGUE MEZUI Germain Durand que le choix du département dans son parti le RDPC s’est déposée. Le Dr Mengue est donc le choix du RDPC dans la circonscription électorale de la Vallée du Ntem pour challenger d’autres concurrents éventuels de l’opposition. Il devrait avoir comme suppléant, une dame ; la nommée MBANG ELLA Née EDJO Anne Emilie. De nouvelles figures fortement ovationnées dans les plateformes du département dans les réseaux sociaux. Pour le signifier, un groupe whatsapp a vu le jour baptisé « Soutien au Dr Mengue/RDPC ». Il s’agit pour les habitants et originaires de la Vallée du Ntem « d’apporter un soutien indéfectible à cet humaniste », réagit Roberto Oloui dans le forum. Et c’est ce soutien indéfectible apporté comme jamais aux nouvelles figures annoncées à la députation qui convainc plus d’un que Me Emmanuel MBIAM a été vomi dans la Vallée du Ntem.

Facebook Comments