Travaux routiers: Les grandes réalisations prennent corps

0
667
Les Travaux Routiers des "Grandes Réalisations" de S.E. Paul BIYA au Cameroun
TCL TV

Le ministre des travaux publics a procédé ce 03 décembre dans l’enceinte de l’immeuble de l’émergence à Yaoundé, à la signature avec deux partenaires, de deux contrats commerciaux. L’un pour la construction de la route Ebolowa-Akom II-Kribi et l’autre pour l’exécution des travaux d’aménagement de l’entrée Est de la ville de Douala

Première audience accordée à l’entreprise italienne ICM Spa en charge de la construction de la route Ebolowa – Akom II-Kribi. Ce projet a pour objectif de faciliter l’accès des populations aux services publics, une réduction des coûts et temps de transport, l’amélioration des voies de communication et réduction du taux de chômage etc. le budget bien qu’il a été revu à la baisse, de 210 milliards de FCFA à 170 milliards pour revenir à 128 293 702 897 FCFA est alloué pour l’exécution des travaux. Un chantier qui va débuter et sera livré dans les temps, rassure le directeur Afrique Subsaharienne de l’entreprise ICM Spa « il sera terminé dans les délais, nous pouvons vous le rassurer ». Pour cela, il faille que certaines procédures soient achevées dit-il, « la prochaine étape est celle de la signature de la convention avec la banque, après cela, il y a un déblocage des financements par les bailleurs de fonds. Rassurez-vous ces négociations sont déjà bien avancées. Nous espérons juste que cette signature se fasse d’ici maximum deux mois et ensuite nous aurons l’ordre de démarrer d’ici trois ou quatre mois ». Le délai accordé pour ces travaux est de trente six mois avec des aménagements connexes en prévision. La construction de forages, l’appui aux centres de santé, la construction de salles de classes et dotation en tables bancs et enfin la construction de latrines pour les établissements scolaires. Le trafic de la route est un point crucial qui va être pris en compte, rassure Emmanuel Nganou Djoumessi, ministre des travaux publics. « le trafic bien évidemment va être pris en compte dans le dimensionnement de la chaussée car c’est une route nationale, sa vitesse de référence est connue, 80km/h dont les courbures vont respecter cette vitesse de référence. Les missions de contrôle technique et géotechnique vont veiller à ce que toutes les dimensions soient respectées », a-t-il précisé.

La deuxième audience s’est déroulée avec l’entreprise canadienne qui va s’occuper de la réhabilitation du tronçon de route entrée Est de la ville de Douala, du PK 10+400 au PK 19+300 et l’aménagement des voies alternatives. En clair , le contrat précise que les travaux de cette phase qui du reste vont désormais s’exécuter sur la base d’un contrat EPCM, prévoient l’aménagement de 2 x 3 voies de 3,50 m, du point kilométrique 10 + 400 au point kilométrique 19 + 300; la construction de quatre giratoires; la construction des ouvrages d’art et d’assainissement dont un échangeur type PIPO au carrefour Yassa et un échangeur de type SPDA à l’entrée du stade de Japoma; la construction des équipements urbains et publics; des travaux de signalisation routière; les aménagements paysagers et l’éclairage public. Le montant des travaux et du contrôle de ces derniers s’élève à 41 379 954 043 f cfa. Il est également prévu l’aménagement des voies alternatives pour un montant de 2 172 857 563 f cfa.

Les travaux sont entièrement financés par l’entreprise Magil, selon la convention de financement. L’entreprise dispose par ailleurs de dix-huit mois pour la réalisation de ces travaux, dont une partie doit être achevée avant la CAN.

L’entreprise déjà mobilisée sur le site des travaux a par ailleurs rassuré sur le respect des délais prescrits par le maître d’ouvrage. « Nous sommes parfaitement conscient de l’importance de ce chantier car il répond à une urgence sociale et aussi urbaine. Notre entreprise va répondre au prochain calendrier des compétitions avenir au Cameroun et surtout répondre aux obligations contractuelles que nous aurons vis-à-vis du maître d’ouvrage », affirme Franck Matière, vice président Magil. Il faut souligner que ce chantier avait été attribué au chinois Wietc/Cccr14 a vu la résiliation du contrat par le ministère des travaux publics du fait de certaines clauses non respectées.

Facebook Comments