Le Président MACRON croirait-il une seule seconde que le Cameroun soit la chasse gardée de la France?

0
554
TCL TV

Depuis que le Cameroun s’est résolument tourné sur le chemin du développement durable et de son émergence, aucun jour ne passe sans que le Cameroun ne fasse les choux gras de la presse nationale et internationale. Les cas les plus fréquents sont les implications manifestes de l’Elysée dans la conduite des affaires qui dépendent exclusivement de l’autorité de l’État Camerounais. Avec l’avènement du phénomène du « PRÉSIDENT ELU » objet de propagande du MRC, le sol français s’est transformé en un véritable « El dorado » de la violence en vers les institutions de la République du Cameroun au bien grand silence du partenaire historique que représente la France. La montée d’un cran de l’hostilité en vers le chef de l’État Camerounais se fait activement remarqué avec la naissance des groupes extrémistes et terroristes que sont « les amazones, la BAS et bien d’autres sur le territoire français et ce qui ne semble pas préoccuper le Président MACRON déjà que la résolution de la crise des gilets jaunes semble être aussi de ses cordes et c’est ce qui lui a valu la palme d’or des présidents ayant le plus des sondages de la côte de popularité au sein de la société française.

Mais pourquoi le Cameroun et pas un autre sujet de discussion à l’Elysée? N’y a-t-il pas des dossiers plus urgent pour le gouvernement MACRON? La crise sociale en France n’est-elle pas plus un importante pour le Président MACRON qui préfère délaisser les français d’en bas à leur triste sort avec cette envolée du tôt de chômage ? Tout porte à croire que le refus du régime de YAOUNDÉ à renouveler sa bénédiction sur les activités du groupe Bolloré au port très stratégique de la Capitale économique Camerounaise Douala justifie à souhait la récente sortie médiatique du Président Français Emmanuel MACRON. Le locataire du Palais de l’Elysée veut se hisser au rang suprême de donneur de leçons au fin stratège et sage africain son Excellence Paul Biya, oubliant que le Cameroun ce n’est pas le Mali, la Somalie ou encore la Libye.

Les récentes élections issues du double scrutin du 09 Février au pays Maurice KAMTO a montré au monde entier les valeurs démocratiques qui régissent le fonctionnement de l’Etat Cameroun. Ce que le Président Français ignore c’est le fait que les populations Camerounaises ne reconnaissent pas les élus de Facebook.

Revenons un peu sur la BAS et leurs activités illicites en territoire français. La France est devenu aujourd’hui la destination par excellence de l’immigration clandestine car c’est avec ces ressources humaines incontrôlables que l’Elysée de l’ère MACRON veut en finir une fois pour toute avec le régime de Yaoundé. C’est ainsi qu’on peut constater que le MRC, la BAS et certaines ONG sont devenus la triangulation de l’ingérence française au Cameroun. Par ses désobligeantes façons de procéder le Président MACRON fait montre d’une immaturité diplomatique criarde et envoie des signaux de plus en plus forts au GILET JAUNE: « IL N’EST L’HOMME DE LA SITUATION POUR UNE FRANCE EN PROIE AUX CRISES SOCIALES ».

S/A

Facebook Comments