Développement local : le département du Faro et Deo tient son premier délégué

0
244
Le Nouveau délégué départemental du département du Faro et Deo, M. Aliou Gambo Oumate (En costume)
Le Nouveau délégué départemental du département du Faro et Deo, M. Aliou Gambo Oumate (En costume)
TCL TV

Aliou Gambo Oumate a été installé dans ses nouvelles fonctions vendredi 17 avril 2020 à Tignère par le Préfet du Faro et Deo, Auguste Essomba. Il devra mettre en œuvre la décentralisation telle que voulue par les pouvoirs publics.

Le Cameroun est engagé depuis quelques temps dans l’accélération de la décentralisation. En adoptant en décembre 2019 le code général des collectivités territoriales décentralisées, le pays franchit un nouveau pallier dans le cadre de ce processus. La nomination des délégués régionaux et départementaux, piliers de la mise en œuvre de ce système d’administration vient tordre le coup à ceux qui estiment que la décentralisation reste encore fortement centralisée au Cameroun.
Les élections municipales du 09 février dernier et l’élection des ‘’Maires’’ des villes à la tête des 14 anciennes communautés urbaines sonnent véritablement la fin de l’ancien système. Désormais, les populations, à la base, auront un très grand droit de regard sur la gestion de leurs affaires. Ce qui vient renforcer davantage la volonté des citoyens à participer directement à la gestion de leurs affaires.
Le département du Faro et Deo dans l’Adamaoua qui accueille Aliou Gambo Oumate est une unité administrative aux richesses immenses reparties sur l’ensemble des 4 communes. Ces richesses concernent en très grande partie l’agriculture, l’élevage, l’artisanat et le tourisme. Le tout premier délégué départemental de la Décentralisation et du Développement Local devra s’appuyer sur les élus locaux pour impulser un nouvel essor à ce département frontalier au Nigéria.


Aliou Gambo Oumate a les atouts nécessaires pour l’accomplissement de cette tâche. Son background académique et son parcours professionnels parlent en sa faveur. L’heureux élu nommé par arrêté ministériel le 17 mars dernier mesure déjà l’immensité de la tâche qui l’attend à la tête du développement local dans le Faro et Deo.
‘’C’est une responsabilité gigantesque de participer à l’accélération du processus de la décentralisation. Être le tout premier à poser l’édifice demande des sacrifices énormes, mais j’ai des atouts à mois. Ayant fait mes expériences professionnelles durant plusieurs années dans la décentralisation. En plus, l’ensemble des élus ont chacun des potentialités ; d’autres ont des expériences du au renouvellement du mandat, et d’autres ont des parcours académiques qui parlent en leur faveur. Ces éléments seront capitalisés pour impulser le développement local dans le Faro et Deo’’, confie Aliou Gambo Oumate.
Ce diplômé de la Faculté des Sciences Juridiques et Politiques de l’Université de Ngaoundéré est un habitué des questions de développement local. Ses états de service dans les services du gouverneur de la région de l’Adamaoua font de lui un bon connaisseur du développement local.

Après avoir servi au secrétariat général des services du gouverneur, à la division des affaires administratives et juridiques, et chargé d’études à la division du développement régional, il voit ses efforts ainsi récompensés.

‘’La tâche qui incombe au délégué sera difficile et nous savons compter sur son expérience et sa compétence. Nous pensons qu’avec les maires, le procureur, avec sa hiérarchie et également les autres délégués départementaux, la collaboration sera impeccable’’, rappelle Auguste Essomba, Préfet du Faro et Deo.

L’installation du tout premier délégué départemental de la Décentralisation et du Développement Local dans ce département marque ainsi un nouveau départ pour l’accélération de la décentralisation et le bien-être des populations.

Par Jean BESANE MANGAM

Facebook Comments