Buea: Une fille ligotée, retrouvée morte dans une auberge d’étudiants

0
230
TCL TV

Le corps sans vie de l’infortunée de 21 ans a été retrouvé dans un état de décomposition avancée. Alors qu’elle aurait quitté le domicile familial quatre jours seulement avant.

C’est une scène macabre qui a été vécue samedi le 23 mai à Buea, chef-lieu de la Région du Sud-Ouest Cameroun. Une fille de 21 ans est retrouvée morte dans un internat de la ville . Si les circonstances entourant sa mort ne sont pas claires, les sources surplace apprennent qu’elle a été découverte avec les mains attachées derrière le dos dans l’une des chambres de cet internat pour étudiants de Molyko. La dépouille est aussi retrouvée dans un stade de décomposition avancé.

« Personne ne sait comment elle est arrivée là-bas, elle n’est pas locataire de l’internat car elle a déjà terminé ses études à Buea. Elle a quitté la maison il y a quatre jours seulement pour que son corps soit retrouvé en décomposition », a expliqué un témoin.

D’après certains confrères, de l’identité de infortunée, on n’aurait que le surnom  « Lizzit ». Elle serait originaire de Lekong Forkem, à Fontem, dans le sud-ouest. Sous la conduite du service d’hygiène et d’assainissement de la mairie de Buea, elle a immédiatement été enterrée.

Dans la foulée, une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances réelles de sa mort, et mettre la main sous les éventuels coupables. Rappelons que Buea, capitale de la région du sud-ouest est l’une des régions anglophones en proie à la crise sécessionniste. 

La Rédaction

Facebook Comments