Marchés Publics: L’ancien et le nouveau maire de Banka s’affrontent

0
83
TCL TV

Le préfet du Nkam appelé en arbitre pour départager les protagonistes sur cette enveloppe estimée à plus de 560 millions Francs Cfa.

Le fait est suffisamment inédit pour ne pas passer inaperçu. Ancien maire de la commune d’arrondissement de Banka, lors de la dernière mandature, Bernard Djeuga s’oppose aux décisions de son successeur à la tête de cette commune, Joseph Nguessieuk. Dans une correspondance adressée au préfet du département du Haut-Nkam, Luc Ndongo, en date du 15 avril 2020, l’ancien maire de la commune de Banka en appelle le préfet du HautNkam de surseoir aux décisions prises par le nouveau maire de cette collectivité territoriale décentralisée.

La correspondance intitulée «Lettre d’information et de demande d’intervention» entend dénoncer la décision de suspension des marchés engagés par l’ancien maire de Banka. Mesure prise par l’actuel maire Joseph Nguessieuk. A priori, l’ancien maire de Banka sollicite l’intervention de la tutelle administrative du Haut-Nkam «pour le suivi de l’exécution des projets de l’année 2019.» Dans les faits, l’ancien maire attire l’attention du préfet du Haut-Nkam sur la suspension de trois marchés en cours d’exécution dans la commune de Banka.

Ouvertures des offres

La contestation de l’ancien maire de la commune de Banka intervient au lendemain de sa sortie de l’exécutif qu’il conduisait lors de la dernière mandature. Mandature au terme de laquelle l’édile a engagé l’exécution de quatre marchés sous l’approbation du ministère des marchés publics et de la commission interne de passation des marchés de la commune de Banka. La plainte de l’ancien maire de Banka s’étend à tous les 20 marchés dont bénéficie la commune de Banka. Des marchés relevant du Budget d’investissement public (Bip) et du Feicom. Des marchés initiés par l’ancien exécutif communal et qui ont été annulé par le nouveau maire de la commune de Banka. «Ces marchés lancés ont été soumissionnés par des entreprises ; curieusement le même jour de l’ouverture des offres (06 mars 2020) par le Cipm, le maire entrant a annulé tout le processus.»

Joint au téléphone, le nouveau maire de la commune d’arrondissement de Banka s’est refusé à tout commentaire sur ces questions. Joseph Nguessieuk indique se consacrer à la réalisation des projets promouvant le développement de la commune de Banka «au lieu de céder aux attaques de mes adversaires qui se multiplient.» La polémique qui divise l’ancien et le nouveau maire de la commune de Banka a pour enjeu des marchés dont l’enveloppe globale est estimée à 560 millions et près de 600 mille Francs Cfa.

Joseph OLINGA N. , Le Messager

Facebook Comments