Entre Yaoundé et Malabo: On mendie la paix

Lors de cette réunion qui a duré deux jours, il a été notamment conclu un projet d’accord afin de renforcer la coopération militaire entre les deux pays et l’arrêt des travaux de construction dudit mur de séparation.

0
254
TCL TV

Une concertation de haut niveau entre les Ministres de la Défense du Cameroun et de la Guinée Equatoriale tenue à Yaoundé sur hautes instructions du Président Paul BIYA et de son homologue Théodoro OBIANG NGUEMA MBAZOGO vient de se solder sur « un pacte de non agression » entre les deux pays, notamment dans la gestion de leur différends frontaliers.

Yaoundé, le siège des institutions camerounaises a abrité les 29 et 30 juin derniers, une réunion de concertation entre le ministre délégué à la Présidence de la République du Cameroun, Chargé de la Défense, M. Joseph BETI ASSOMO et M. Bekale Ngono Leandro, Ministre équato-guinéen de la Défense Nationale. Il faut dire que depuis plusieurs mois, les rapports entre le Cameroun et la Guinée-Equatoriale ne sont pas sous leurs beaux jours. A l’origine de ces tentions, les travaux de construction d’un mur de séparation lancés sur la frontière de 189 km qui sépare les deux pays, sur ordre unilatéral de Malabo. Avec des installations non seulement sur le sol camerounais, mais aussi tournées vers le Cameroun.

Le 2 avril 2020, afin de s’assurer de l’intégrité territoriale du Triangle National, le Président Paul Biya, avait dépêché urgemment les ministres délégué à la présidence de la République chargé de la Défense (Mindef), Joseph Béti Assomo et Paul Atanga Nji de l’Administration territoriale (Minat), à Kyé-Ossi, plus précisément au niveau du poste de commandement de Menguikom à environ cinq kilomètres de Kye-Ossi.

Sur le sol, à quelques mètres du poste de commandement de Menguikom, des tas de pierres devant servir à la construction du mur, étaient bien perceptibles. Du matériau comme les fondations des miradors, encerclés par les troupes camerounaises. D’où la colère de Malabo qui a dépêché un de ses colonels sur le terrain, il y a quelques semaines. Une situation dont le Mindef et le Minat ont certainement déjà rendu compte avec des détails précis au Président Paul Biya.

Mais loin de maintenir tendues, leurs relations, les chefs d’Etat des deux pays, ont initié une concertation entre le ministre délégué à la présidence chargé de la Défense, Joseph Beti Assomo et son homologue de la Guinée-Equatoriale, Léandro Bekale Nkogo, tenue lundi 29 et Mardi 30 juin 2020 qui a abouti à la signature d’un accord sur le respect mutuel de leur souveraineté et leur indépendance. Lors de cette réunion qui a duré deux jours, il a été notamment conclu un projet d’accord afin de renforcer la coopération militaire entre les deux pays et l’arrêt des travaux de construction dudit mur de séparation.

Il faut rappeler que par le passé, Yaoundé et Malabo ont signé plusieurs documents permettant de résoudre pacifiquement et par voie diplomatique des problèmes qui pourraient surgir entre les deux pays. Il s’agit notamment du traité de bon voisinage signé en 1980, l’accord portant création de la Commission mixte permanente de sécurité transfrontalière et le règlement intérieur du comité de suivi des questions consulaires conclu en 2012.



Facebook Comments