Relations Cameroun-Belgique : des avancées significatives

0
187
TCL TV

Au  terme d’un séjour de quatre années au Cameroun, l’Ambassadeur du Royaume de Belgique,  Stéphane Doppagne, a fait ses adieux au Chef de l’Etat, S.E. Paul BIYA, au cours d’une audience qu’il lui a accordée     au Palais de l’Unité, dans l’après-midi de mercredi 15 juillet 2020. Cette rencontre qui a duré plus d’une heure de temps, a donné lieu à une large revue des relations bilatérales.

S’exprimant devant la presse, le diplomate belge a relevé « les avancées enregistrées » au niveau politique avec des entretiens fréquents entre les personnalités des deux pays et au niveau de la coopération, « la Belgique essayant dans la mesure de ses moyens d’assister la population camerounaise », a-t-il modestement précisé. Puis, il a indiqué que l’appui belge sera d’autant plus important dans les années à venir que la crise sanitaire du COVID-19 va entraîner une crise économique.

Evoquant les relations économiques, M. Doppagne a mentionné la contribution des entreprises belges au développement du Cameroun tandis qu’au plan commercial,  il a noté un accroissement réciproque des exportations en direction des deux pays. S’agissant des échanges humains, l’Ambassadeur sortant a relevé la fréquence des liaisons aériennes entre le Cameroun et la Belgique ainsi que la présence d’une forte diaspora camerounaise en Belgique composée essentiellement des étudiants.

Enfin, le diplomate belge a dit garder de nombreux et bons souvenirs de notre pays. La qualité de l’accueil des dirigeants et l’hospitalité légendaire des Camerounais ; le charme de la diversité sociologique, culturelle et géographique de notre pays. « J’ai découvert aussi un pays qui a un niveau de développement important avec beaucoup d’atouts par rapport à de nombreux autres pays africains », a-t-il conclu.

Avant de quitter le Palais de l’Unité, l’Ambassadeur belge a reçu un merveilleux objet d’art des mains du Président de la République.

Stéphane Doppagne avait présenté, le 9 novembre 2016, ses lettres de créance au Chef de l’Etat.

Facebook Comments