Tshisekedi a-t-il encore la main sur les institutions en RDC?

0
347
TCL TV

Qui gouverne en RDC ? C’est la question que tout le monde se pose en RDC après des marches de protestation organisées par les militants de l’UDPS contre son propre pouvoir. 

Mécontentement général

Jeudi (09.07.2020), des militants de l’UDPS ont encore manifesté à travers le pays contre la nomination de Ronsard Malonda à la tête de la Commission électorale nationale indépendante. Selon le bureau des droits de l’homme des Nations unies au Congo, deux manifestants et un policier ont été tués à Lubumbashi et à Kinshasa. Les marches étaient interdites par les autorités, officiellement en raison de l’état d’urgence sanitaire.

De son côté, le FCC de Joseph Kabila a aussi manifesté pour soutenir les institutions de la République alors que la coalition de l’opposition Lamuka, les confessions religieuses et la société civile projettent également d’organiser des manifestations. Pour Didier Bitaki, analyste politique et expert en résolution des conflits, tout cela traduit la faiblesse de la gouvernance Tshisekedi.

 »S’il avait la maitrise des leviers de pouvoir, il n’y aurait pas de manifestation. Les autorités municipales de Kinshasa et de Lubumbashi ont décidé qu’il n’y est pas manifestation mais la preuve est là, plus de 10.000 personnes se retrouvent dans la rue. Ils disent non, avec ou sans votre autorisation nous allons manifester. Si le président de la république détenait les leviers du pouvoir, il ne serait pas rappelé à l’ordre par son Premier ministre. »

L’alliance entre le FCC et le CACH dictée par des intérêts

Pour la coalition Lamuka, la brouille entre le FCC et le CACH n’est pas étonnante. Tôt ou tard, cela devait arriver. Devos Kitoko, secrétaire général de l’Ecide, le parti de Martin Fayulu, estime que le mariage entre Kabila et Tshisekedi, c’est un mariage qui n’a été dicté que par les intérêts.

 

Lire la suite 

Facebook Comments