Assemblée nationale : la médecine traditionnelle en quête de légitimité

0
92
TCL TV

Ses promoteurs, réunis au sein d’un Réseau de parlementaires, ont été reçus vendredi à Yaoundé par le PAN, Cavaye Yeguié Djibril.

Loin de rivaliser avec la médecine conventionnelle, la médecine traditionnelle africaine tient à sa reconnaissance institutionnelle. Celle-ci passe forcément par l’Assemblée nationale en tant qu’instance faitière des lois. C’est dans cette optique que s’inscrit l’audience que le président de l’Assemblée nationale, le très honorable Cavaye Yeguié Djibril a accordée aux promoteurs de ce label, réunis au sein du Réseau des parlementaires pour la promotion de la santé et la valorisation de la médecine traditionnelle africaine. C’était vendredi à Yaoundé. « En tant qu’élus du peuple, nous souhaitons qu’un projet de loi arrive au parlement. Ce qui permettra une meilleure structuration de la médecine traditionnelle africaine », a souligné l’honorable Germain Mengue, président du Réseau.

Pour lui, ce projet de loi devra nécessairement s’accompagner du soutien des départements ministériels chargés à la fois de la recherche et de la santé. Voila pourquoi, le président du Réseau a indiqué qu’ « au niveau des ministères de la Santé et de la Recherche scientifique et de l’Innovation, un comité a déjà été mis en place à cet effet. »

Les membres du Réseau des parlementaires pour la promotion de la santé et la valorisation de la médecine traditionnelle africaine ont remercié le PAN qui a permis la création de leur regroupement. Celui-ci a pour missions essentielles la valorisation, la modernisation et surtout la codification de la médecine traditionnelle africaine. Cette entrevue avec le président de la chambre basse du Parlement intervient dans la foulée de la célébration de la 18è édition de la Journée africaine de la médecine traditionnelle. Lancée le 27 août dernier, les activités y relatives seront clôturées ce jour au Musée national à Yaoundé.

Facebook Comments