Conseils régionaux: Vers la finalisation de l’architecture institutionnelle

0
109
TCL TV

Avec les élections régionales qui se tiendront le 6 décembre prochain, le Cameroun va ainsi parachever son armature constitutionnelle. Comme il l’avait promis, Paul Biya entend que l’on retienne de lui celui qui a apporté au Cameroun, la démocratie. Un Cameroun nouveau naîtra ainsi après les élections régionales du 6 décembre 2020 prochain. Avec la mise en place des conseils régionaux, la décentralisation prendra toute sa forme. Pour les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest qui bénéficient d’un statut spécial après le dernier Grand dialogue national, ce sera l’occasion idoine de l’implémenter et cela permettra de voir les populations s’impliquer davantage à la gestion de leurs affaires. L’on est cependant étonné que pour un grand moment comme celui-là, certains partis politiques aient décidé de boycotter ces élections. Le cas le plus intéressant étant celui du Mouvement pour la renaissance du Cameroun qui, après avoir lancé le mot d’ordre de boycott planifie de semer le chaos au Cameroun. Si pour le Sdf, tout semble porter que l’effritement de sa base qui se réduit comme neige au soleil ne lui donne aucune chance de faire un bon score, le Mrc, lui s’est mis dans une posture de boycott avec un zeste d’insurrection que Maurice Kamto fait toujours planer dans l’air depuis l’élection présidentielle d’octobre 2018. Répondant à une question de journaliste sur ce qu’il voudrait qu’on retienne de lui, Paul Biya répondait qu’il souhaitait qu’on retienne de lui l’image de celui qui a apporté la démocratie au Cameroun. Patiemment donc, les faits lui donnent raison. Ce qui donne donc plus d’intérêt au scrutin du 6 décembre 2020. Dans son dossier de la semaine votre journal fait un zoom sur les prochaines élections régionales, avec en prime cette mise en garde de l’honorable Me Dr Fostine Fotso adressée à Maurice Kamto.

Facebook Comments