Elections Régionales : Armand DJODOM met la balle au centre dans la Kadey

0
88
TCL TV

Le président de la commission départementale de présélection des candidats RDPC pour les élections régionales dans le département de la KADEY a entamé les opérations d’investitures avec les acteurs politiques de cette localité hier lundi, 14 septembre 2020.

Les assises ont eu lieu dans la salle des délibérations de l’hôtel de ville de BATOURI en présence des candidats déclarés, des maires, des députés et quelques militants  venus pour écouter le message qui vient de la hiérarchie du parti.

Après quelques civilités d’usages marquée par le mot de bienvenue de Mme FRANÇOISE ANGOUING,  la présidente de la section haute, et la séance de présentations des  différents participants, le ministre DJODOM a enfin pris la paroles d’abord pour préciser le jeu et les enjeux des échéances électorales à venir . « Ce ne sont pas des élections comme les autres. Élections à plusieurs enjeux : solidarité, vivre ensemble et paix. Élections dans la discipline afin de construire un Cameroun fort uni et prospère comme l’a voulu le chef de l’État pour maintenir notre pays uni et solidaire. Nous devons choisir les compétences pour mieux nous représenter. Ce n’est pas un jeu. Nous devons être humbles pour reconnaître notre place », va-t-il souligner. S’adressant à ses frères de la Kadey, l’émissaire du Comité Central a abordé d’autres questions, notamment la composition sociologique, les membres candidats de la commission départementale. Pour l’envoyé du parti, il revient maintenant aux différents candidats et leurs leaders de se mouvoir sur le terrain afin que seuls les meilleurs soient choisis.

« Les croulants » à problème?

La peur du côté des militants à la base est grande. Elle vient de ce que les mauvais acteurs soient présélectionnés.  Selon ce que rumine la base militante, « les croulants du parti » devraient pouvoir laisser un peu de places à la nouvelle vague composée pour la majorité des femmes et des jeunes dynamiques. Pour sa part, le ministre Armand DJODOM a cru devoir mettre la balle au centre en donnant des instructions pour que tous les militants puissent déposer leurs candidatures s’ils le désirent. De leur côté, les chargés de missions ont obligation de recevoir toutes les candidatures jusqu’à au mercredi 16,  à 12 h. Pour l’heure, la commission départementale a enregistré une cinquantaine de dossiers de candidature.

Notons que selon le décret signé par le Président Paul BIYA, Chef de l’Etat  le 2 septembre 2020, fixant le nombre de Conseillers Régionaux par Département et par catégorie,   le département de la  KADEY aura 21 places dans le futur Conseil régional. Et si les tractations  de ces échéances électorales ont connu une entame relativement bonne, il faut dire que pour ce département ces élections ont un enjeu tout particulier. Elles devraient en effet panser toutes les plaies de frustration laissées ouvertes jusqu’ici par nombres de consultations électorales par le passé.

Facebook Comments