Elections Régionales: Le Mrc veut affronter les Fmo

0
123
L'opposant Maurice Kamto, ici le 8 octobre 2018 à Yaoundé, a été arrêté le lundi 28 janvier. © REUTERS/Zohra Bensemra/File Photo
TCL TV

Une indiscrétion fait état de la fabrication des bombes artisanales par la branche Bas/Mrc de Douala qui s’apprête ainsi à affronter les forces de maintien de l’ordre au cours de leurs prochaines manifestations. L’insurrection serait-elle en route ? Kamto programme le déclenchement de l’opération dès le 22 septembre 2020.

Dans le jargon de la rue, cela s’appelle cocktail Molotov. Une sorte de bombe artisanale. C’est une arme très redoutable pour les manifestants quand ceux-ci décident de donner de la réplique aux forces du maintien de l’ordre (Fmo). Des sources suffisamment introduites de votre journal font état de ce que Maurice Kamto, et sa branche Mrc/Bas de Douala ambitionnent d’en faire usage lors de leurs prochaines manifestations. Ce qui confirme que Maurice Kamto a décidé de faire la politique autrement et est décidé de prendre le pouvoir par une insurrection populaire. D’ailleurs il ne s’en cachait pas dans sa sortie du 19 juillet 2020 en guise d’avertissement au régime de Yaoundé. « Trop c’est trop ! Si comme à son habitude, ce régime choisit la confrontation et convoque le corps électoral, même pour les élections régionales, sans avoir, au préalable créé les conditions du retour à la paix dans le Noso et procédé à une réforme consensuelle et effective du système électoral, il aura la réplique du peuple. Je demande au peuple camerounais de rester mobilisé, vigilant et surtout se tenir prêt. Je l’invite à s’approprier de façon républicaine mais une détermination sans précédent dans notre pays le slogan suivant « zéro élection sans fin de la guerre civile au Noso et la réforme consensuelle et effective du système électoral », avait-il indiqué à l’occasion. Maintenant donc que les collèges électoraux pour l’élection des Conseillers régionaux ont été convoqués pour le 6 décembre 2020 prochain, le public est en droit de s’attendre quelle sera la réaction de Kamto et sa bande de sicaires qui ambitionnent de plonger le Cameroun dans le chaos.

Mais avant, ils devront en découdre avec le Minat Paul Atanga Nji qui de son côté a décidé de les attendre de pied ferme. « Je saisis donc cette occasion pour lancer une sévère mise en garde aux politiciens sans scrupules, en quête d’une quelconque notoriété, contre tout agenda visant à perturber la tranquillité des Camerounais avant, pendant et après l’élection des Conseillers régionaux. (…) Le rouleau compresseur du maintien de l’ordre se mettra immédiatement en branle et sans complaisance. Tous les fauteurs de trouble, quel qu’il soit, répondront de leurs actes devant les instances judiciaires compétentes. En tout cas, les récalcitrants auront été suffisamment prévenus. En cas de trouble à l’ordre public, les autorités administratives prendront des mesures appropriées suivant un nom de code qui leur sera communiqué sur l’identité des meneurs » a prévenu Atanga Nji d’un ton martial. Hier Kamto avait voulu défier le Minat en organisant des marches illégales, il s’est retrouvé au « pays de si je savais ». Qu’en sera-t-il demain s’il venait encore à braver la mise en garde de Paul Atanga Nji. « En tapant sur une ruche d’abeilles, vous savez ce qui vous attend si vous ne pouvez pas fuir. » Chaud donc devant.

Facebook Comments