Richard Bona demande aux jeunes camerounais de sortir massivement dans la rue pour déloger Biya à Etoudi

0
114
Richard Bona à RFI lors de l'émission de l'Épopée des musiques noires du 10 mars 2018. RFI/Joe Farmer
Richard Bona à RFI lors de l'émission de l'Épopée des musiques noires du 10 mars 2018. RFI/Joe Farmer
TCL TV

L’artiste camerounais vivant aux États-Unis vient en effet de faire un message ce jeudi 27 août 2020 sur sa page Facebook, où il demande clairement aux jeunes camerounais d’évincer le régime Biya.

Dans un message porté sur son compte Facebook, ce jeudi 27 août 2020, l’artiste camerounais vivant aux États-Unis Richard Bona, exhorte les jeunes camerounais à copier l’exemple qui vient du Mali. Il pense qu’il est plus que jamais temps pour cette jeunesse de prendre son destin en main, car le régime du renouveau est dans une impasse totale.

«Jeunesse camerounaise et toutes les forces de la société civile, l’illustration malienne vous parle. Un exemple très simple. Débusquez Etoudi en embuscade. N’achetez pas dans la peur. Ils sont dos au mur. Go get them. Au signal. Allez-y arracher votre liberté», a écrit Richard Bona sur sa page Facebook.

Le musicien camerounais qui vit au pays de l’oncle Sam, n’a jamais caché sa haine viscérale pour le régime de la force de l’expérience (Paul Biya).

Régions anglophones

Il investit les réseaux sociaux, à tout moment. Ici, il manifeste tout son ras-le-bol face au système en place au Cameroun. À chaque sortie, il critique le gouvernement Biya, via des messages hostiles. Il ne manque pas d’ailleurs de manifester sa sympathie pour Maurice Kamto, le président national du Mouvement pour la renaissance du Cameroun. D’ailleurs cette prise de position de l’artiste intervient trois jours seulement après la mise en garde de l’ancien candidat malheureux à la présidentielle d’octobre 2018 au Cameroun.

Même si Richard Bona ne mentionne pas Maurice Kamto dans sa publication, certains observateurs de notre landerneau politique pensent que c’est un soutien direct à l’initiative du président du Mrc, qui projette appeler le peuple à descendre dans la rue pour chasser Biya d’Etoudi si jamais, Yaoundé annonce les élections régionales sans le retour de la paix dans les régions anglophones.

Par Armand Djialeu

Facebook Comments