Gratitude : Paul BIYA reçoit la reconnaissance du Pr Maurice K.

0
118
TCL TV

Après avoir été élu Juge du Tribunal International du Droit de la Mer, le diplomate et juriste camerounais, devant l’instance judiciaire à Hambourg au cours de sa prestation de serment, a témoigné sa gratitude à l’Etat Camerounais et à son illustre Chef qui ont porté sa candidature.  

A en croire Cameroon-Tribune, c’est le 1er octobre dernier que le Pr. Maurice Kengne Kamga, diplomate et juriste camerounais a solennellement prêté serment devant le Tribunal international du droit de la mer. C’était au cours d’une audience  de l’instance judiciaire, à Hambourg et à laquelle a pris part l’ambassadeur du Cameroun en Allemagne, S.E Jean-Marc Mpay.

« Je déclare solennellement que je remplirai mes devoirs et exercerai mes attributions de juge en tout honneur et dévouement, en pleine et parfaite impartialité et en toute conscience », a-t-il déclaré devant le Tribunal.

Hommage à la République

Après ses engagements pris devant Tribunal, l’ancien secrétaire juridique de la Cour internationale de Justice de la Haye qui a été élu au premier tour du scrutin par les 168 États parties à la Convention des Nations unies sur le droit de la mer, s’est incliné en signe de révérence devant le Cameroun et son illustre Chef Paul BIYA. « Le Cameroun a porté ma candidature. Dès 2017, le chef de l’Etat a bien voulu accueillir favorablement ma demande afin que ma candidature soit préparée par notre pays. Il a donné des instructions à la diplomatie camerounaise, et le Minrex Lejeune Mbella Mbella a personnellement porté ce dossier », raconte le Pr. Kengne Kamga dans les colonnes du quotidien bilingue gouvernemental. « C’est l’accomplissement d’une vingtaine d’années de sacrifice.

C’est une grande fierté. L’Afrique a endossé ma candidature et l’Union africaine a sans doute estimé que j’étais le meilleur cheval sur lequel elle pouvait miser pour ces élections. J’en suis honoré », a par ailleurs indiqué, en hommage à l’Union Africaine, le nouveau juge du Tribunal International du Droit de la Mer. Une haute fonction à laquelle le natif de Bandjoun dans la région de l’Ouest a accédé en aout dernier à New-York  au siège de l’Organisation des Nations unies. Neuf ans renouvelables, c’est la durée de son mandat.

Facebook Comments