Crise Anglophone : Le Cameroun dévoile son plan « Marshall » à l’Onu

0
206
TCL TV

Depuis le sommet de la 76e session de l’Assemblée générale des Nations Unies, le ministre des Relations extérieures Lejeune Mbella Mbella a présenté  les efforts du gouvernement pour venir à bout de la crise dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun.

Selon le patron de la Diplomatie camerounaise, le plan de reconstruction des régions délabrées par quatre années de guerre est en marche.

« Nous poursuivons nos efforts dans nos régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest pour mettre fin aux tensions sociopolitiques qui y sont alimentées par les groupes armés », a affirmé Lejeune Mbella Mbella.  

Selon lui, beaucoup  a déjà été fait du côté du Gouvernement pour faire taire les armes dans ces deux régions. « À cette fin, nous avons mis en place un important dispositif comprenant : Un programme de désarmement, de démobilisation et de réintégration (DDR) ; Un plan d’assistance humanitaire ; Un plan de reconstruction de ces deux régions ; Une Commission Nationale pour la Promotion du Bilinguisme et du Multiculturalisme ; Un statut spécial qui accorde aux deux régions en question une assemblée régionale ; Une « Maison des Chefs » ; Un exécutif régional et un conciliateur indépendant public.

Toutes ces avancées sont le résultat du Grand Dialogue National que nous avons initié. », a-t-il indiqué.

En marge des travaux de l’Assemblée Général de l’ONU, la Crise anglophone était également au menu des audiences du Ministre des Relations extérieures. Lejeune Mbella Mbella a rencontré l’administrateur du Programme du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) Achim Steiner, au siège du PNUD à New-York.

Selon la Communication du Ministère des relations extérieures, « Au cours de la réunion, ils ont discuté de la mise en œuvre du Plan présidentiel pour la reconstruction et le développement des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, de la lutte contre le COVID-19 au Cameroun, du développement durable, et des défis contemporains en matière de sécurité ».

Vielle de quatre longues années, la crise anglophone compte déjà des milliers de morts. L’armée camerounaise perd de plus en plus d’éléments dans cette guerre en cours dans les régions anglophones du pays. Annoncé pour mort, le redoutable chef de guerre No Pity a fait un retour remarquable en abattant une vingtaine de militaires camerounais.

Facebook Comments