Hommage : Paul BIYA décore Alain Amobé Mevegue à titre posthume

0
203
TCL TV

Reconnu par le Chef de l’Etat comme celui qui « était devenu une icône africaine dans le paysage audiovisuel français », l’illustre journaliste camerounais décédé à l’âge de 53 ans a été inhumé ce weekend à Nkolbogo, son village natal, dans une cérémonie funèbre marquée du sceau de gratitude de la République.

Le célèbre journaliste camerounais repose désormais pour l’éternité auprès de ses ancêtres dans son village natal Nkolbogo I dans l’arrondissement de Sa’a, région du Centre. Il y a été inhumé samedi le 25 septembre 2021, dans une cérémonie dans laquelle le président Paul BIYA était personnellement représenté par l’ambassadeur du Cameroun en France, André Magnus Ekoumou.

Au nom du Chef de l’Etat, André Magnus Ekoumou l’a élevé à la dignité de chevalier national de l’ordre de la Valeur.

De son côté, le préfet de la Lékié, Patrick Simo Kamsu a tenu à dire la gratitude de la République à ce brave fils du Cameroun qui porté haut les couleurs de son pays en tant que journaliste, hommes de culture, producteur, animateur. Parmi les collègues venus accompagner le défunt à sa dernière demeure, Marie Roger Biloa, la gorge nouée, a mêlé sa voix aux témoignages.

Avant sa mise sous terre, sa débouille a subi deux rites traditionnels. Le premier a eu lieu de 6h à 9h dans son village natal. La seconde cérémonie s’est faite quelques instants avant son inhumation.

En présence de la veuve Coumba Sow, d’illustres personnalités se sont succédé sur la tribune pour rendre un dernier hommage à l’ancien journaliste de TV5, Rfi et France 24 décédé à l’âge de 53 ans.

Journaliste, animateur et producteur camerounais, Amobé Mévégué est décédé le 08 Septembre 2021 à Paris à 53 ans des suites d’une maladie fulgurante. Il avait travaillé à la radio (Tabala FM, Tropiques FM) et à la télévision (TV5Monde, MCM Africa, France 24, Ubiznews TV) en France. C’était un ardent défenseur des cultures africaines. Dans son hommage posthume au défunt, le président camerounais Paul Biya, a salué l’attachement qu’il avait pour sa terre natale. « Avec sa disparition, le Cameroun vient de perdre une fois de plus, un fils talentueux très attaché à sa patrie, et l’Afrique un militant engagé pour son rayonnement », a déclaré le président Paul BIYA.

Facebook Comments